Règlements ACEQ

COURSES COWBOYS EXTRÊMES – RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

Préparé par L’Association des Cowboys Extrêmes du Québec(ACEQ)

Les courses cowboys représentent un sport équestre excitant avec de multiples facettes mettant en valeur autant le cheval que son cavalier alors qu’ils exécutent une série d'obstacles et de manœuvres qui démontrent de façon spectaculaire leurs talents équestres combinés par l’efficacité de l’exécution du parcours. La sécurité des participants et des chevaux est toujours prioritaire. La Extreme Cowboy Racing Association (EXCA) est la SEULE association fournissant les règlements officiels et lignes directrices pour le sport des courses cowboys. Le livre des règlements est disponible maintenant en francais et en anglais aux liens suivants :

http://www.extremecowboyassociation.com/rulebook.htm

Règlements EXCA en francais et anglais

 

CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

1.    La dénomination sociale de la personne morale est : « L’Association des Cowboys Extrêmes du Québec (ACEQ) ».

2.    Le siège social de la personne morale se trouve à Mont-Laurier.

3.    Le territoire dans lequel la personne morale exerce ses activités couvre la province du Québec en entier.

4.    Les buts de la personne morale sont :

a.       de grouper toutes les personnes intéressées au sport équin de la province du Québec.

b.      de promouvoir le sport et l’activité physique en général et sans limites, afin de promouvoir en particulier le sport équestre.

c.       de fournir à ses membres et à ses invités des services de toute nature en relation avec les buts de la personne morale.

d.      d’amasser des argents par voie de souscription publique ou de toute autre manière légale et à l’exclusion de tout profit pour les membres de la corporation.

5.    La personne morale existe depuis le 9 décembre 1981, soit depuis la date d’émission des lettres patentes.

CHAPITRE 2 : MEMBRES

6.    Toute personne sans aucune discrimination peut devenir membre honoraire.

7.    Tous les membres ont le même statut sans catégorie.

8.    La cotisation annuelle par adulte (18+) est de vingt-cinq dollars (25 $),  quinze dollars ($15) pour les enfants de moins de 18 ans ou de quarante dollars (40 $) pour une cotisation familiale (incluant 2 adultes et 2 enfants (7 à 17 ans); chaque enfant additionnel est à un coût de cinq dollars (5 $).  

Cette cotisation a été adoptée à l’unanimité par le conseil des directeurs et ne peut être changée qu’à la fin de l’année en cours. La carte de membre est obligatoire pour assister aux assemblées générales.

9.1.Suspension et expulsion

Sera exclue ou suspendue :

a.    Toute personne susceptible de causer volontaire désordre ou accident.

b.    Toute personne travaillant contre les buts de l’Association.

c.     Toute personne manquant de respect envers un juge, organisateur, responsable d’activité ou bénévole.

d.    Toute personne maltraitant son cheval dans les activités organisées par l’Association (conformément au projet de loi 54 pour le bien-être et la protection des animaux au Québec ainsi qu’au code de pratiques pour le soin et la manipulation des équidés par Canada Hippique).

9.2.Sanction en cas de non-respect aux règlements

a.    Un membre qui se comporte d’une manière considérée préjudiciable au bon renom et aux intérêts de l’équitation et/ou du sport équestre, est passible de suspension ou d’expulsion.

b.    Selon la gravité des actes fautifs, le membre se verra envoyer une réprimande sévère, par lettre, lui mentionnant qu’il est suspendu jusqu’à la réunion suivante des administrateurs où il sera invité à justifier ses actes. Après avoir entendu la personne impliquée, les administrateurs prendront les décisions qui s’imposent.

c.     Pour toute suspension ou expulsion d’une personne, la majorité des administrateurs de l’Association doivent être pour la suspension ou l’expulsion. La réintégration de la personne fautive dépendra entièrement des administrateurs de l’Association.

CHAPITRE 3 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

10.         L’assemblée générale annuelle se tiendra en automne avant la fin d’année fiscale. L’avis de convocation doit être envoyé par courrier électronique aux membres de 2 à 4 semaines avant la tenue de ladite assemblée, et ce, par le conseil des directeurs.

11.         Un membre peut demander par écrit au conseil de tenir un conseil des directeurs afin de discuter d’un ou plusieurs points à caractère urgent. Le conseil des directeurs sera par la suite en mesure de formuler les décisions prises au membre demandant dans un délai de trente jours (30).

12.         Le mode de convocation pour les demandes spéciales au conseil des directeurs se décrit comme suit :

 i.      Publication sur le site Web de l’Association.

 ii.      Publication sur la page Facebook de l’Association.

 iii.      Courrier électronique à tous les membres.

13.         Une assemblée générale aura lieu chaque année. L’ajout de tout sujet particulier à l’ordre du jour par les membres devra être envoyé directement au président un minimum de 2 semaines avant la date d’assemblée.

14.          

a.              La modalité de vote se fera par vote secret et permettra le vote par internet pour favoriser la participation de tous les membres actifs. 

b.             Tout membre de l’année qui commence a droit de vote.

c.              Le droit de vote est ouvert à tous les membres, peu importe l’âge, avec carte d’identité.

d.             Une carte familiale donne droit à un maximum de deux (2) votes, soit l’équivalent de deux (2) cartes individuelles.

15.         L’ordre du jour de l’assemblée doit comprendre :

1.      Ouverture de l’assemblée.

2.      Constatation de la régularité de l’avis de convocation.

3.      Vérification des présences et du quorum.

4.      Lecture et adoption de l’ordre du jour.

5.      Adoption du procès-verbal de l’année précédente.

6.      Rapport du président.

7.      Présentation du rapport des activités.

8.      Présentation du rapport financier.

9.      Vérification à la demande générale.

10.  Projections.

11.  Ratification des règlements généraux.

12.  Nomination d’un(e) président(e) et d’un(e) secrétaire d’élection.

13.  Élection des directeurs.

14.  Varia.

15.  Levée de l’assemblée.

16.         Procédures à suivre pour l’élection des directeurs

a.         Une personne est éligible à la direction que si elle est membre en règle de l’année qui commence.

b.        Choix du président et des scrutateurs : les membres choisissent un président d’élection et un ou deux scrutateurs. Ces personnes ne peuvent être mises en candidature et n’ont pas le droit de vote.

c.         Le président déclare l’ancien conseil dissout et l’élection ouverte. Il présente à l’assemblée les postes de directeurs à combler (50 % ouvert chaque nouvelle année). Les mandats sont d’une durée de deux ans. Les mises en candidature se feront pour chaque poste. Le président détaillera les fonctions du directeur. L’attribution des postes de président et de vice-président se fera à l’entente entre les membres du nouveau comité. Un président ne peut occuper le poste pendant plus de deux mandats consécutifs de 2 ans.

Les candidatures seront reçues sur proposition simple (chaque proposeur ne peut proposer plus d’un candidat pour une mise en candidature). Le scrutateur écrira successivement le nom des candidats et les proposeurs. Une fois la mise en candidature terminée, le président d’élection fera l’appel des candidats en commençant par le dernier nom proposé afin de vérifier la volonté de chacun de maintenir sa candidature. Si seulement un candidat a accepté, il est élu à ce poste par acclamation. Alors que si plus d’un candidat a accepté, le président d’élection fait la lecture des candidats ayant accepté et procède à l’élection d’un seul candidat par vote ouvert ou fermé de l’assemblée. Le président d’élection répètera cette procédure pour chaque poste.

d.        Le vote terminé, le président redit à l’assemblée le résultat de l’élection et déclare élus les nouveaux directeurs.

e.         Clôture : le président d’élection annonce la clôture de l’élection et détruit la feuille de compilation.

 

CHAPITRE 4 : CONSEIL D’ADMINISTRATION

17.         Le conseil d’administration sera formé d’un président, d’un vice-président, d’un secrétaire, d’un trésorier et de 1 à 3 directeurs élus lors de l’assemblée générale annuelle.

18.         Le mode de convocation pour le conseil d’administration est par courrier électronique ou messagerie privée. La fréquence et le lieu sont laissés à la discrétion du conseil d’administration.

19.         Pour qu’il y ait quorum du conseil d’administration lors d’une assemblée ordinaire, un minimum de 51 % est exigé pour que la réunion soit décisionnelle.

20.         Lors d’une réunion, la votation se fait par vote ouvert, soit à main levée et si au téléphone, par l’utilisation des mots « accord » et « refus ».

21.         Les situations qui font qu’un poste devient vacant sont : la fin du mandat, la démission d’un directeur, l’expulsion d’un directeur ou le décès de ce dernier.

22.         Rémunération : les directeurs ne peuvent être rémunérés qu’en fonction des frais de représentation au nom de l’Association.

23.         Pouvoirs et obligations : le conseil d’administration a tous les droits et pouvoirs qui lui sont nécessaires pour atteindre les buts de l’Association.

23.1.     Pouvoirs : cependant, ces pouvoirs ne doivent pas excéder les limites    prévues :

                      a.     par les lois qui s’appliquent sur les compagnies, code civil, etc.

                     b.      par les lettres patentes.

                      c.     par les règlements généraux.

La corporation, par le biais du conseil d’administration, peut entre autres,

-          posséder, acheter,

-          louer des biens immobiliers et mobiliers.

-          vendre,

-          construire,

-          acheter des billets à ordre,

-          endosser,

-          faire des prêts,

-          s’enrichir,

-          se faire connaître par tout mode légal de publicité,

-          plaider,

-          contracter,

-          s’obliger, obliger les autres,

-          demander à l’Inspecteur général de modifier ses pouvoirs.

Le conseil d’administration a le droit et pouvoir de suspension ou d’expulsion ou de réintégration vis-à-vis un membre, selon l’article 9 des règlements généraux.

23.2.       Obligations : le conseil d’administration, au nom de la personne morale, doit se conformer :

1.    aux dispositions des lois qui s’appliquent,

2.    aux dispositions des lettres patentes,

3.    en tout point aux règlements généraux acceptés par les membres.

Ce qui signifie notamment :

                  a.     d’utiliser le nom de la personne morale pour tout acte, contrat ou engagement,

                  b.     de tenir une assemblée annuelle des membres où doit être présenté un rapport des opérations et un bilan de la situation financière, de produire certains livres et registres tels : des membres, des directeurs, de la comptabilité, des procès-verbaux, des règlements généraux et de l’acte constitutif,

                   c.     de produire certains rapports tels : prospectus, rapport annuel, rapport exigé à l’occasion par l’Inspecteur général,

                  d.     de demander l’approbation de l’Inspecteur général pour tout changement aux lettres patentes.

Le conseil d’administration a le devoir et l’obligation d’expulser ou suspendre un membre selon l’article 9 des règlements généraux.

CHAPITRE 5 : COMITÉ EXÉCUTIF

24.         Composition : les directeurs élus lors de l’assemblée générale annuelle forment le comité exécutif et les postes d’officiers sont : le président, le vice-président, le secrétaire, le trésorier ainsi que les directeurs.

Des postes de collaborateurs spéciaux peuvent être admis à la composition de façon illimitée. Ils doivent être approuvés par le comité exécutif provincial et n’ont pas de pouvoir décisionnel; leurs recommandations sont toutefois bienvenues.

25.         Les fonctions des officiers

Le président :

Il veille à ce que tous les comités fonctionnent comme il se doit et que chambre membre de l’exécutif remplit la tâche qui lui a été confiée. Il rédigera l’ordre du jour des réunions et des assemblées générales avec l’aide du secrétaire d’association. Il dirige les débats, maintient l’ordre et applique les procédures nécessaires au déroulement de l’assemblée (propositions, discussion, votes, amendements, etc.). Le président peut avoir un vote prépondérant en cas d’égalité des voix. Sa présence et/ou celle du vice-président est requise lors de réunions du comité provincial. Sa présence n’est pas requise lors des réunions régionales.

Le vice-président :

Il remplace le président en son absence et assume alors tous les pouvoirs et devoirs d’office. Il doit exercer également une surveillance étroite sur tous les comités au bénéfice de l’association. Il informe le conseil d’administration et s’occupe d’y faire suite à l’avantage de l’association. Il s’occupe de produire certains rapports (prospectus, rapport annuel, rapports spéciaux). Sa présence et/ou celle du président est requise lors de réunions du comité provincial. Sa présence n’est pas requise lors des réunions régionales.

Le secrétaire :

-          Il rédige un procès-verbal pour tout type d’assemblée ou réunion.

-          Il rédige l’ordre du jour d’une assemblée générale ou d’une réunion avec le président.

-          Il convoque les directeurs à chacune des assemblées ou réunions.

-          Il est responsable de la perception et de la distribution des cartes de membres.

-          Il répond aux demandes générales des membres.

-          Il distribue les offres de commandites aux directeurs régionaux concernés.

Le trésorier :

-          Il tient à jour certains livres (liste des directeurs, procès-verbaux, règlements généraux et de l’acte constitutif).

-          Il s’occupe des affaires bancaires et des contrats.

-          Il tient un livre comptable et rédige également un rapport financier complet à la fin de l’année.

Les directeurs régionaux :

-          Ils représentent le point de contact officiel pour une région donnée.

-          Ils distribuent les informations concernant les activités ACEQ dans leur région.

-          Ils coordonnent et communiquent les demandes de support et de commandite dans leur région.

-          Ils promeuvent l’ACEQ et le EXCA.

-          Ils maintiennent un registre des points amassés par les cavaliers de leur région.

-          Ils participent aux réunions du comité de direction.

26.         Un membre du conseil qui manque plus de trois (3) assemblées ordinaires consécutives, sans motif valable, devra démissionner de son poste.

27.         Suite à la démission d’un directeur, les directeurs en poste nomment un remplaçant volontaire à ce poste vacant pour l’année en cours.

28.         L’avis de convocation pour le comité exécutif se fera par courrier électronique au minimum quarante-huit (48) heures avant la tenue de la réunion.

29.         Le nombre d’officiers présents pour qu’une réunion du conseil soit décisionnelle doit représenter 51 % du conseil et ceci pour des décisions mineures.

30.         Les officiers ne peuvent être rémunérés qu’en fonction des frais de représentation au nom de la personne morale. Les postes de secrétaire ou trésorier peuvent être sujets à rémunération selon l’évolution et les besoins de l’association.

31.         Pouvoir et devoirs du conseil d’administration

a.    Il a le pouvoir de fixer le montant de la cotisation annuelle et cela, dès le début du règne.

b.    Il a le pouvoir de destituer ou exiger la démission d’un directeur si les absences se font sentir ou encore si d’autres sont constamment obligés d’accomplir ses tâches (article 26).

CHAPITRE 6 : DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES

32.         La formation et le nombre de comités qui doivent opérer durant le terme d’un exécutif sont laissés à la discrétion des membres du conseil d’administration.

33.         Courses de cowboys extrêmes :

Il est suggéré de suivre les consignes de sécurité de Canada Hippique et de Cheval Québec et de suivre le livre de règlements de l’EXCA et de l’ACEQ en ce qui concerne les concours de « Courses Cowboys ».

34.         Le test de sang « Coggins » (copie originale) est obligatoire pour toutes les activités organisées par l’Association et cette dernière se réserve le droit de refuser tout cheval n’ayant pas ce test de l’année en cours. Dans le cas des événements sanctionnés par l'ACEQ (ex cliniques, compétitions) - il est fortement recommandé de demander le coggins à leur participants. La responsabilité d'exiger le test coggins lors de ces événements revient entièrement aux organisateurs.

Les membres ont la responsabilité de ne pas apporter un cheval déclaré comme malade ou symptomatique de toute maladie contagieuse sur le site des concours ACEQ lorsqu’ils en sont conscients et/ou sur avis vétérinaire (p. ex. : gourme, herpès, etc.). Dans le doute, ils doivent s’abstenir.

Lorsque les règlements sur l’antidopage et l’utilisation de drogues interdites seront publiés par Cheval Québec, l’ACEQ endossera les mêmes règlements.

35.         Tout membre de l’Association renonce au droit de réclamer toute indemnité pour tout dommage subi sur la propriété de toute personne qui a consenti le droit de passage pour tout sentier, de même que sur tout terrain utilisé pour les activités de l’Association.

Tout membre s’engage à payer à toute personne qui a consenti un tel droit de passage ou d’utilisation, tout dommage que ce membre causera ou, que causera toute personne dont il est responsable alors qu’il se trouvera sur la propriété sur laquelle ce droit de passage ou d’utilisation est consenti.

36.         Disposition financière : la date de fin d’exercice est le 31 décembre de l’année en cours.

37.         Amendement : toute modification aux règlements généraux doit faire l’objet d’une ratification par les membres lors d’une assemblée générale.

38.         Dissolution : advenant la dissolution de la personne morale, après un délai de deux ans (2), les biens de celle-ci seront dévolus à une ou des corporations exerçant une activité analogue par le biais de Cheval Québec.

Ces biens devront être donnés dans notre région. Si aucun club n’est intéressé à ces biens, ils pourront être donnés à d’autres clubs à la discrétion de Québec à Cheval. Voir la liste des biens et description en Annexe A.

CHAPITRE 7 : DÉROULEMENT DES COMPÉTITIONS

39.     Catégories

a.Définition des catégories

Exhibition (Green horse)Exhibition (Green horse) : Ouverte aux chevaux de tout âge, catégorie réservée aux cavaliers de 12 ans et plus. Le parcours Exhibition comprend 10 obstacles de difficulté allant de 1 à 3. Cette catégorie a pour but d’exercer les chevaux inexpérimentés ou ayant besoin de travail. Il n’y a pas de feuille de pointage, ni de ruban ou de prix. Les chevaux montés dans cette catégorie ne peuvent être inscrits à aucune autre catégorie le jour même. Sans de limite temps par obstacle, durée maximale totale de 8 minutes. Possibilité de monter ou de diminuer le volume de la musique au besoin. Possibilité d’effectuer du travail au sol pendant le parcours (doit demeurer sécuritaire).

Rookie : Cavalier de tous les niveaux âgés de 7 à 11 ans. Le parcours Rookie comprend 8 obstacles. Les niveaux de difficulté des obstacles sont de 1 à 2. Un Rookie peut monter jusqu’à deux (2) montures dans cette catégorie. Il peut également monter dans la catégorie « Jeunes » sur approbation parentale (verbale ou écrite).

Jeunes : Cavalier de tous les niveaux de 12 à 17 ans. Le parcours Jeunes comprend 13 obstacles. Les niveaux de difficulté des obstacles sont de 1 à 4. Un Jeune peut monter jusqu’à trois (3) montures dans cette catégorie.

Débutant : Cavalier âgé de plus de 18 ans. Ne maitrise pas parfaitement le galop ni durant le parcours ni entre les obstacles. Ne connait pas la notion de bon pied au galop ni la bonne diagonale au trot enlevé. L’attitude du cheval face aux obstacles est prise en considération. Le parcours Débutant comprend 10 obstacles jugés. Les niveaux de difficulté des obstacles sont de 1 à 3.

Intermédiaire : Cavalier de tout âge qui a une notion de bon pied au galop, qui galope entre les obstacles. Il commence les manœuvres suivantes sans toutefois les maitriser : manœuvres latérales, maniement du cheval à une main, trot enlevé, pivot, etc. Il aura plus de difficulté avec le rassemblé. Il ne maitrise pas les changements de pied au galop. L’attitude du cheval face aux obstacles est prise en considération. Le parcours Intermédiaire comprend 13 obstacles. Les niveaux de difficulté des obstacles sont de 1 à 4.

Non-Pro : Cavalier de tout âge qui contrôle parfaitement son cheval.  Le cheval a une bonne attitude face aux obstacles. Le parcours Non-Pro comprend 13 obstacles. Les niveaux de difficulté des obstacles sont de 1 à 5. Une approbation parentale (verbale ou écrite) est nécessaire pour les cavaliers de moins de 18 ans.

55 et + : Cavalier de catégorie non professionnelle ayant 55 ans et + en date du 1er janvier de l’année de compétition. Le parcours 55 et + comprend 13 obstacles. Les niveaux de difficulté des obstacles sont de 1 à 5. Un cavalier Pro de 55 ans et + doit obligatoirement monter dans la catégorie Pro.

Pro : Cette classe s’adresse à tous les cavaliers de 12 ans et +. Les cavaliers de 18 ans et + qui reçoivent des rémunérations pour l’entrainement de chevaux ou de personnes en vue de la compétition ou cavaliers qui ont une certification en tant qu’entraineur ou instructeur doivent obligatoirement et uniquement courir dans cette classe. Le parcours Pro comprend 13 obstacles. Les niveaux de difficulté des obstacles sont de 1 à 6.

Voici un tableau récapitulatif des accès aux catégories par groupe d’âge :

Voici un tableau récapitulatif des niveaux de difficulté par catégories :

b.Classement des cavaliers selon les catégories

  • Un jeune de 12-17 ans qui s’inscrit dans la classe Jeunes ne peut s’inscrire dans la classe Débutant (réservée aux plus de 18 ans).
  • Un Pro âgé de plus de 55 ans ne peut s’inscrire dans la classe de 55 ans et +. Il ne peut s’inscrire QUE dans la catégorie Pro.
  • Les cavaliers de 18 ans et + qui reçoivent des rémunérations pour l’entrainement de chevaux ou de personnes en vue de la compétition ou les cavaliers qui ont une certification en tant qu’entraineur ou instructeur doivent s’inscrire dans la catégorie Pro.
  • La décision de surclasser un cavalier à une catégorie supérieure revient au Comité provincial. Cette décision sera rendue avant le début de la saison de compétition suivante et les compétiteurs concernés seront avisés en temps et lieu. Pour ce faire, le comité tient un registre des cavaliers selon leur catégorie et basera ses décisions selon les résultats obtenus lors des compétitions.

c. Catégories offertes lors de compétitions

Toutes les catégories doivent être offertes lors des compétitions sanctionnées par l’association, à l’exception de :

Compétitions avec une plage de temps déterminée : cette formule est adaptée pour les compétitions dans le cadre d’évènements spéciaux dont le temps est limité. À cette occasion, un nombre limité de catégories pourra être offert. Les classes Non-pro et Pro doivent minimalement et obligatoirement être offertes.

40.    Inscriptions

a. Races de chevaux permises

Toutes les races de chevaux et de poneys sont permises.  Les étalons doivent être montés uniquement par des personnes de plus de 18 ans et ayant l’expérience requise (p. ex. : les cavaliers des catégories, Non-Pro, 55 ans et + et Pro).

b. Délais d’inscription

Les formulaires d’inscription aux compétitions seront fournis au minimum 30 jours avant la date de leur tenue. Les inscriptions se terminent au plus tard deux (2) heures avant le début de la compétition, sauf avis contraires.

Pour s’inscrire, le cavalier doit remettre ses numéros de carte de membre Cheval Québec et ACEQ. Dans le cas où un cavalier n’est pas membre ou en mesure de prouver son adhésion à l’une ou l’autre des associations, il devra acheter un permis journalier d’une ou l’autre des associations ou encore une adhésion annuelle pour pouvoir participer à la compétition.

Certaines compétitions qui ont lieu lors de festivals, rodéos ou expositions agricoles n'ont qu'une plage de temps déterminée. En fonction du temps disponible l'organisateur peut avoir à limiter le nombre d'inscriptions et imposer une date limnite pour accepter les inscriptions. Dans ce type de situation, l'organisateur doit obtenir l'approbation de l'ACEQ.

c.Nombre d’inscriptions par cavalier ou par cheval

  • Un cheval peut être monté une fois par catégorie, à l’exception des Rookies et des Jeunes où le même cheval peut être monté un maximum de trois (3) fois. 
  • Les cavaliers peuvent concourir avec plus d’une monture dans la même catégorie. Le cavalier doit payer des frais d’inscription pour chacune de ses montures. Le même cheval peut être monté par des cavaliers différents jusqu’à trois (3) fois  lors d’un évènement EXCA. 
  • La catégorie Non-Pro doit être présentée AVANT la catégorie 55 ans et + lors des journées de concours. La raison de cet ordre étant que les cavaliers 55 ans + ont l’opportunité de monter en Non-Pro alors qu’à l’inverse les cavaliers Non-Pro ne peuvent pas nécessairement participer à la catégorie 55 ans et + s’ils n’ont pas l’âge nécessaire. 
  • L. La catégorie Open Pro doit toujours être présentée à la fin de la journée et être dernière dans l’ordre de passage lors d’un évènement EXCA. M. Les cavaliers de niveau Débutant, Intermédiaire, Jeunes, 55 ans et + et Non-Pro peuvent monter dans la catégorie Open Pro en utilisant le même cheval.

 41.    Ordre de passage des cavaliers

L’ordre de passage des cavaliers pour la course se fera par tirage au sort le jour de la compétition juste après la fermeture des inscriptions. L’ordre de passage sera disponible au minimum 1 heure avant le début de ladite course.

Le tirage de l’ordre de passage ne peut être négocié par les participants; ceux-ci doivent respecter l’ordre dans lequel leur nom a été tiré à moins d’une autorisation spéciale accordée par le ou les juges.

Les cavaliers doivent être prêts à courir dans l’ordre du tirage. S’ils sont absents au moment de leur passage, ils sont sujets à une disqualification pour la catégorie en cours.

42.    Parcours

Le parcours d’une classe sera disponible minimalement 1 heure avant le début de la course (selon la catégorie).

Les compétiteurs marcheront le parcours avec le juge (et le concepteur de parcours si différent du juge) avant le début de la course. Le nombre et la gestion des marches de parcours qui seront effectuées est laissé au jugement des organisateurs et au(x) juge(s) selon leurs particularités.

Aucun cheval n’est admis sur le terrain pendant la marche du parcours et aucune pratique n’est permise sur le parcours avant ou pendant l’évènement. Si les obstacles ne sont pas encore installés, les cavaliers peuvent monter dans le manège si cela est possible et à moins d’avis contraires.

La superficie minimum d’un manège pour la tenue d’une compétition est de 10 000 pi2 , et ce, sans les estrades. Cette superficie doit inclure le parcours de 13 obstacles et permettre aux cavaliers d’effectuer leur course de façon sécuritaire.

43.    Pointage

Seuls les évènements sanctionnés par l’EXCA peuvent utiliser le système de points de l’EXCA. Tous les évènements sanctionnés par l’ACEQ sont sanctionnés par EXCA.

Un juge peut disqualifier une équipe cavalier/cheval s’il détermine qu’il y a abus du cheval ou des règlements, ou s’il juge le cheval inapte à compétitionner. La décision    du juge est irréversible et ne peut être contestée d’aucune façon.

a.            Obstacles

  • La compétition est jugée pour les points en horsemanship par un juge reconnu par l’ACEQ.
  • Les points accordés pour les obstacles sont établis selon trois (3) éléments : l’approche, l’exécution et le départ. Le pointage moyen pour un obstacle est de 5,5 avec des points en incréments ou en retrait selon la qualité de l’exécution des trois éléments cités. Chaque obstacle obtient son propre pointage.
  • Toute personne se trouvant à l’extérieur du manège de compétition peut annoncer les obstacles au cavalier en course.  En aucun temps, une personne se trouvant à l’intérieur du manège de compétition n’a le droit d’annoncer les obstacles.
  • Chaque obstacle doit être franchi dans un délai de 30 secondes. Le temps débute au moment où le cavalier approche l’obstacle. Si le temps est écoulé, un coup de sifflet sera émis et le cavalier devra passer à l’obstacle suivant.
  • Les obstacles doivent être franchis dans l’ordre spécifié.  Si un cavalier passe un obstacle, il obtiendra le pointage de 0 et 30 secondes de pénalité seront ajoutées à son temps.
  • Si le cavalier passe un obstacle, aborde l’obstacle suivant et revient pour faire l’obstacle oublié, il sera considéré «hors parcours» et sera disqualifié.
  • Dans l’éventualité où un cavalier se fait désarçonner ou chute, il peut poursuivre son parcours dans la mesure où il réussit à rattraper sa monture et remonte en selle, et ce, sans assistance en moins d’une minute.  Si le cheval quitte le périmètre du manège de compétition, le cavalier est disqualifié.
  • Si un cavalier ne réussit pas à terminer son parcours pour une raison quelconque, il sera disqualifié.

b.Temps

  • La compétition est chronométrée à l’aide de chronomètre manuel ou chronomètre au laser.
  • Pour avoir droit à des points bonus, le parcours doit être effectué en 8 minutes ou moins. Les cavaliers peuvent monter pendant plus de 8 minutes pour compléter leur course, mais ne recevront aucun point bonus relié au temps.
  • Les points de vitesse sont calculés selon une formule unique de l’EXCA.  Cette formule ajoute des points en fonction de la vitesse d’exécution. 

Distractions extérieures :

  • Toutes distractions extérieures incluant la foule, les animaux, les véhicules ou du bruit sont considérées faisant partie de la course et les participants doivent les accepter comme étant le jeu du hasard.
  • Sur décision du ou des juges, un participant peut avoir droit à une reprise si une distraction extérieure a été si grande qu’elle a empêché le participant d’effectuer son parcours. Dans le cas d’une telle distraction, le participant doit terminer sa course, recevoir un temps officiel et ensuite demander une permission de reprise de course au(x) juge(s) moins d’une (1) minute après avoir terminé son parcours. Si une reprise est accordée, le participant pourra refaire sa course à la fin de sa classe.
  • En plus du temps, l’évènement recherche un bon niveau de horsemanship ainsi qu’une vitesse contrôlée. L’équilibre du cavalier, la cadence, la délicatesse des mains ainsi que l’utilisation de l’assiette et des jambes sont des éléments qui seront considérés par le(s) juge(s).

Dans le cas d’une égalité à la fin de la classe, impliquant des prix de classement, la victoire sera accordée au parcours effectué le plus rapidement.

c.  Cumulatif des points (en révision)

Compétition Bronze : Les points des compétitions Bronze comptent simples.

Compétition Argent : Les points des compétitions Argent comptent simples.

Compétition Or : Les points des compétitions Or comptent double.

Les pointages obtenus lors des courses seront transmis au registre général régional et provincial de l’ACEQ.

 Classement régional (changement au procès-verbal du 10 janvier 16)

  • Les points sont cumulés avec les meilleurs résultats de 51 % des compétitions d’une même région.

Finale provinciale (procès-verbal du 10 janvier 16)

  • Le cumulatif se fait selon les 5 meilleurs pointages obtenus lors de compétitions à travers la province, toutes régions confondues. Un cavalier peut effectuer plus de 5 compétitions dans sa saison, le calcul sera basé sur les 5 meilleures performances.

Les points sont cumulés par équipe cavalier/cheval.  Le cavalier devra conserver le même cheval avec lequel il cumule des points dans une catégorie donnée durant toute la saison pour obtenir son classement précis. Advenant l’arrêt d’un cheval aux compétitions dû à une blessure, le cavalier ne peut le remplacer par un autre cheval pour continuer à cumuler ses points. Il peut obtenir de nouveaux pointages avec une nouvelle monture et les points seront cumulés comme une nouvelle équipe, sans historique précédent. Advenant le décès du cheval, le cavalier pourra continuer le cumulatif de ses points avec un autre cheval en présentant une preuve de décès dudit cheval.

d.  Attribution des rubans et bourses

Compétition Bronze et Argent

Des rubans sont distribués aux 7 premières positions, peu importe le nombre de participants dans la catégorie. Le pointage obtenu lors de ces courses compte simple et est transmis au registre général régional et provincial de l’ACEQ.

La distribution des bourses peut être effectuée selon la charte suivante :

44.    Harnachement

Un harnachement traditionnel western ou australien est demandé.

Interdictions : Hackamore mécanique, muserole attachée (tie-down) ou muserole allemande (drop noseband), martingales, caveçons et toutes formes de mors releveurs (gag bits) sont interdits. Dans le doute, veuillez consulter le juge avant d’effectuer votre course.

  • Les pattes des chevaux peuvent être protégées.

a.Code vestimentaire

Le jeans bleu ou de couleur est accepté.  Le port des chaps ou chinks est optionnel.

Les cavaliers doivent porter une chemise à manches longues, des bottes d’équitation à talon et un chapeau de style western ou un casque de protection certifié. Si un cavalier se présente sans respecter le code vestimentaire demandé, il sera disqualifié.

Tous les cavaliers de moins de 18 ans doivent obligatoirement porter un casque de protection certifié.  Les casquettes sont interdites.